Quelque Part

L'Alliance entre l'Oubli et l'Espoir prend petit à petit de l'avance... Le monde merveilleux de Quelque part va-t-il survivre ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de Réverbère

Aller en bas 
AuteurMessage
Melyonen ap Nimue
Virginie De La Fontaine Eteinte Du Mytérieux Bois Perdu
avatar

Nombre de messages : 726
Localisation : Estel
Date d'inscription : 16/12/2004

MessageSujet: Histoire de Réverbère   Jeu 17 Nov - 2:48

Un petit début d'une histoire...

Je marchais sur la route, descendais cette colline familière, pour trouver un réverbère. Je levai les yeux vers lui... J'étais venue pour le voir.
je posai mon sac à terre, puis le saluai :

-Bonsoir à toi, Réverbère.
Je le sentai sourire, dans son illumination machino-naturelle. Alors, simplement, amicalement, encore plus machine que lui, je lui rendis son sourire. Je lui adressai un signe de main, puis dis :
-Ca y est, je suis prête.
-Prête à quoi ?
-A lâcher des cendres.
Oui, à donner des cendres à peine froides à ce réverbère, en toute neutralité. Mais avant tout, j'ouvris mon sac pour le vider de tout un tas de mouchoirs...
Des mouchoirs qui se dispersaient comme de la fumée de cigarette, avec leur sourire de monstres enfantins. Au fond de moi, j'ai toujours haït les mouchoirs. Cependant, parfois, je ne peux rien faire d'autre que de les supporter... je suis même allée, quelques fois, jusqu'à les appeler.
Il faut bien être imbécile, avant d'être consciente de sa bêtise.

-Pourquoi déposes-tu ces mouchoirs ?
Je souris à cette question...
-Réverbère, je les dépose parce que je n'en ai plus besoin, parce que j'ai compris.
-Qu'as-tu compris ?
-Que celui qui crée n'a pas à imaginer avec des mouchoirs. C'est une réaction des plus puériles, que j'utilisais. Alors, pourquoi critiquer une chanson d'amour perdu, quand on utilise aussi ses mouchoirs ? Non, je ne dois pas faire ce que je reproche aux autres.
-Intéressant, mais... difficile.
-Je suis là pour aimer la difficulté, parce qu'elle est vie. Et les enfants de Saint-Exupéry sont bien obligés d'apprécier cette tâche hardue...
-Ils ne sont pas les seuls.
-Je n'ai jamais dit qu'il étaient les seuls, mais plutôt que c'était souvent plus difficile. Là, je ne parle pas de moi, mais d'autres. Pour un peu que Saint Exupéry leur ait enlevé un oeudème, c'est beaucoup plus hardu qu'une simple cicatrice.
Je souriais au réverbère. Il avait l'air de ramer dans un nuage.
-Je suis là pour prendre un autre Chemin, et pour dire que j'ai peur, quoiqu'on en dise.
-Peur ?
-Oui, du Chemin sur lequel je vais marcher.
-Explique-toi...
-Je change de Chemin -appelons-le Visage- mais je n'ai pas envie de changer de coeur.
Sous la lueur du réverbère, je le sentais me regarder fixement, avec un air dur :
-En quoi changerais-tu de coeur ?
-En devenant plus sûre de moi. Bien sûr que je ne peux pas vivre en évitant mes lunettes, mais si je prends de l'assurance, je peux aller jusqu'à me haïr.
-Et que préfères-tu ? Tes lunettes ou ton assurance ?
-Inéluctablement... mes lunettes.
-Et tu veux les remettre en question. Si tu es là, c'est que tu vas le faire...
-Oui, j'y vais.
-Bêtise ou courage ?
-Les deux. Toujours, inéluctablement, ce sera les deux. Que les autres puissent autant me trouver ange que démon. Selon le point de vue, d'ailleurs... Par exemple, sous mes yeux ou sous ceux de mon frère, je suis le pire des démons. Quoique je fasse, d'ailleurs...
-Tu te contredis.
-Je suis là pour ça.
Je mis les mains dans les poches de mon manteau, l'expression de mon visage se rapprochant soudainement des miroirs...
-Réverbère, qu'est-ce qu'une poche ?
-Là où on entrepose sa vie. Qu'est-ce que ta vie, à toi ?
-Une Carte Vitale, une carte bleue, une carte de self, et des tickets de bus pour rentrer chez moi.
-Peu et beaucoup.
-Toujours, inéluctablement.
-Comme tout le monde. Moi, j'ai de l'électricité, des médicaments, et des gens divers... comme Saint-Exupéry, par exemple. Ou toi, qui vas entrer.
-Mais suis-je prête ?
-Tu l'étais.
-La vie, cela change si facilement. C'est fait pour ça, d'ailleurs.
-Je ne te comprends qu'à moitié. Je ne suis pas en vie, je suis des vies.
-Je compitue.
-Tja.
Un moment d'absence, là, cachée sous mon écharpe... Le réverbère existe sans être... Cela doit être plus difficile que toute forme d'humanité. Mais pourtant, il estcertainement plus sage que tout ce qui existe.
Et puis, une question de ma part :

-Tu crois que Saint-Exupéry m'appellera ?
J'étais devant le réverbère, avec mon sac vide, des mouchoirs en cendre de cigarette volant autour de moi, des poches étranges accrochées à mon manteau. J'étais là, poussée par le sol et prête à changer de Chemin...
J'attendais Saint-Ex'...


Et maintenant, l'explication : Lors d'une discussion, Aline m'a conseillé d'écrire sur mon opération, parce qu'elle trouve que c'est important...
En fait, j'ai eu, il y a quelques demi-heures, j'ai enfin eu une illumination...
En ce moment, j'écris des brouillons avec des phrases un peu étrange. Je fais des sous-entendus, surtout... Cela m'amuse et me passione en même temps. J'écris, et rare sont ceux qui comprennent ce que j'écris. C'est un moyen de faire réfléchir.
Après, il y a des indices, qui sont placés dans ma vie, ou qu'il faut me demander, si vous ne comprenez pas... En même temps, mon but est qu'il y ait une histoire, même quand on ne comprend pas les sous-entendus.

Je ne sais pas si vous l'avez deviné, mais "Réverbère", c'était le nom de la chambre d'hôpital que j'avais l'année dernière... (si vous voulez d'autres indices, je suis là... étant donné que c'est bourré d'images)

Ah oui, je voudrais savoir ce que vous en pensez...

_________________
"Onen i-estel, ù-chebin estel anim..." : "j'ai donné l'Espoir à mon peuple, je n'ai gardé aucun Espoir pour moi-même..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire de Réverbère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Pour l'histoire
» Haiti : Cazal une ville , une histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quelque Part :: Hors Jeu :: En dehors de Quelque Part... :: Bla bla bla-
Sauter vers: